2 mai 2008

Le Dictionnaire des Molécules

Le songwriting est sûrement la meilleure chose que les suédois aient trouver à faire pour occuper leurs après-midi nutella depuis la coréalisation de Fifi Brindacier le téléfilm, qui nous rappelait à l'époque que l'univers suédois ne s'arrêtait pas seulement aux meubles en kits et les biscottes au beurre, aujourd'hui on peut donc facilement rajouter The Sweet Serenades, les femmes blondes et les pop songs qui en parlent.

The Sweet Serenades - I Can Never Die

La Californie a souvent été pour nous jeunes européens qui ne connaissons le soleil que 4 mois par an un mythe moderne, qui a su répondre à nos attentes angoissées d'hommes modernes en attachés-case, faut-il suivre le parcours de Chris Gardner, qui a en cachette fait des tubes de l'été comme un criminel en col blanc, ou tout simplement encenser le groupe à perles des Submarines s'il en est, parce que leurs sorties sont vraiment de vraies perles, au moins autant que Will Smith et la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique.

The Submarines - You, Me & The Bourgeoisie

Je me méfie des sifflements dans les chansons comme des facteurs depuis l'autre pub de la Poste, putains de pingouins plus heureux et de compteurs qui défilent sans qu'on le sache vraiment, mais parle-t-on vraiment de transport maritime du courrier ici dans cette chanson ?
Non.
Ici on parle de gens qui claquent avec leurs doigts, de trompettes, de sifflements, et d'une chanteuse, qui elle parle du thème éculé/récurrent n°1 au palmarès des 100 plus grandes recherches françaises de l'internet, à savoir le summertime love, un temps pour l'amour, un temps pour le l'été, et une jolie mise en abîme même.

Doctors & Dealers - Summertime Love

J'ai jamais compris le truc des groupes qui sonnent très "the", déjà le podcast de la cuisson des oeufs à la poêle c'était trop alors un truc de syllabes anglaises très peu pour moi.
Heureusement je comprends la moitié des mots, alors holidays ça ça me parle, le soleil, l'été, l'exotisme, les tours du monde à l'envers DONC les avions, déduction logique, me semblent tout à fait appropriés de la part de ces Australiens maudits.
L'océanie a beau être de l'autre côté de la planète, les guitares et les cheveux tournent toujours dans le même sens, on y fait même du surf et de la bonne musique, il y a même The Holidays.

The Holidays - Planes

BONUS "Le pouvoir d'achat baisse, mais pas chez nous" :

She & Him - Why Do You Let Me Stay Here?






Ali.

3 commentaires:

Mathias. a dit…

La premier paragraphe,on dirais ma vie.

Ju a dit…

Bonjour,

Vous pouvez trouver une chronique du dernier album des Submarines à cette adresse:

http://www.desoreillesdansbabylone.com/2008/05/submarines-honeysuckle-weeks-2008.html

Musicalement,

Ju

joakimR a dit…

beautiful!