19 juil. 2008

Les fluctuations de marché

C'est un fait accompli, chaque évènement de l'actualité mondiale est pour nous l'occasion de s'affirmer dans ce microcosme qu'est Internet/Et nous n'hésitons pas à ce titre à prendre position pour des causes qui nous tiennent à cœur, faire réagir, changer les mentalités, faire de l'audience, etc.

Séquence micro-trottoir

Arthur, 33 ans, syndiqué, responsable logistique dans une startup ardennaise : "Le kebab, ça reste super utile, je peux manger (presque) à ma fin sans dévaloriser mes idéaux socialistes."

Françoise, 54 ans, archiviste à Rouen : "Le kebab, c'est bon, alors que ça vient même pas de chez nous."

Pierrick, 19 ans, opérateur station service : "Le kebab ? C'est la providence, un peu comme le penalty-vol (95e) de Totti contre l'Australie en 2006."

Alors quelles conclusions tirer de ces brèves expériences personnelles ? Que préserver ses idéaux, quelque communistes fussent-ils, est un truc super important ? Qu'une archiviste ne peut pas se permettre de stigmatiser un peu trop la société française ? Que le penalty de Totti (95e) était réellement prémédité ? Non.
>> le déclin du kebab >>

Le fait est que le kebab est en train
1- de faire main mise sur le marché
2- de détrôner le hamburger, la pizza
3- de faire aimer l'agneau aux classes les plus réfractaires
donc démocratisation, acceptation des cultures dites ORIENTALES, mais surtout vulgaires copies/pastiches/parodies/reprises de l'entité multinationale qu'est au départ le kebab, et le ketchup dans le pain, les potatoes, tout ça en sont les signes précurseurs.

Le kebab est aujourd'hui complètement dévalué et tout le monde se revendique d'un patrimoine commun que seuls CERTAINS ELUS ont réellement/chauvinisme, jalousie de démocratisation, volonté de garder au chaud dans la hype/et croient ainsi avoir atteint un état d'éveil gustatif, spirituel et culturel qu'ils ne pourront jamais surpasser.

>> ainsi arrive le فلافل >>

Le falafel, c'est super, parce que :
1- des pois chiches
2- des fèves
3- de la friture
4- ça va avec une super sauce au tahini
le tout servi dans un contexte de méconnaissance quasi-totale du produit, genre :

il y a de la viande dans le falafel ?
est-ce que ça vient vraiment de là-bas (sinon c'est même pas la peine) ?
mon petit-fils peut-il en manger si c'est
حلال ?

donc restant un met H.Y.P.E., cool, de bon goût, permettant de se targuer de connaître ça depuis plus longtemps que ses camarades de jeu.
Le falafel est un empire en puissance, un avenir économique, une manne financière, le futur lui sera clément,

HIGH ON LE FALAFEL








Ali.

5 commentaires:

Mathias. a dit…

Starfellah Le falafel c'est un peu le tecktonik de la cuisine.

So Fresh Electro a dit…

C'est Tom Selleck dessiné sur ta bannière?

The Lemur a dit…

Hi! It's The Lemur over @ The Lemur Blog http://thelemurblog.blogspot.com/
Sunday July 27 is my birthday and I'm reaching out with this mass-created message to all 100-something blogs in my blogroll asking them to send me a nice birthday track! I would like a track to thelemurblog@hotmail.com by Sunday, when I will be posting all tracks in a nice mix - of course linking to the blogs by their respective tracks! Thanks in advance!

Yours sincerely, The Lemur

Anonyme a dit…

Oh les gars, ca commence a faire de longues vacances là...
Va falloir se remettre au boulot !!

maroof a dit…

Rien ne vaut le Chawarma au Falafel. Du Lebanese Flower, un restaurant tenu par des Syriens à Abou Dhabi